Les petites histoires de RelaxStory

Petit guide de la vie

Ce sont des petites histoires avec une morale qui va t’aider à devenir un meilleur ami, une personne qui protège mieux la nature, qui se sent plus forte, qui va aussi te pousser à prendre des décisions meilleures…

Ne pas avoir peur de l'autre

Georges le lapin et la poule d'eau

Il était une fois, dans la verte campagne, un coin de nature tranquille où vivait un petit lapin nommé Georges. Georges, pour améliorer son terrier, avait creusé toute la journée une galerie nouvelle et une grande chambre. Un peu fatigué après avoir sorti le dernier tas de terre, il décida que c’était enfin le moment de faire une pause après une journée aussi épuisante. Il chercha un endroit pour se reposer.

Tes actes ont des conséquences

Qui marche dans la neige ne peut cacher son passage

Il était une fois, une jeune archéologue prénommée Bojing qui parcourait la muraille de Chine à la recherche d’outils anciens. Un matin, elle reçue sur son téléphone portable un message de son grand-père : « Câline, notre chère panda, ne reviendra pas. Elle est enfin libre. »

Il faut protéger ce qui fait son bonheur

Ce qui est rare est précieux

Il était une fois, au pôle nord, une petite Inuit prénommée Sakari, connue pour être la douceur incarnée. Chaque matin, dans sa région recouverte de neige et de glace, elle admirait une chose rare et précieuse venue d’ailleurs : une herbe aromatique, fragile et délicate qu’elle avait reçue d’une amie qui habitait un autre pays, très loin de chez elle, en France.

Il faut s'accorder des moments de détente

La cigale et la fourmi se relaxent

Il était une fois une cigale qui aimait chanter, chanter, chanter toute la journée. Une colonie de fourmis avait installé son terrier au pied de l’arbre préféré de notre sympathique cigale. Les fourmis ne se posaient pas de question. Si elles naissaient travailleuses, alors, elles seraient travailleuses toute leur vie. Une de ces petites ouvrières s’arrêta un instant pour boire une goutte d’eau. Elle entendit notre cigale chanter et comme elle était aussi un peu fatiguée elle prit un peu plus de temps que d’habitude pour boire une deuxième goutte d’eau. « Quelle jolie voix ! » dit la fourmi. « J’entends toute la journée les cigales chanter mais je ne m’étais jamais arrêtée pour les écouter réellement. » Soudain, notre cigale s’approcha d’elle et lui dit : « Bonjour petite fourmi, tu ne travailles pas aujourd’hui ? » « Je travaille toujours, je me suis juste arrêtée pour boire. »

Ailleurs ce n'est pas toujours meilleur

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

Il était une fois, loin d’ici, dans une plaine orientale, un joli champ de roses traversé par une voie de chemin de fer. Elle était toute droite comme un i, comme si on avait tracé un trait avec une règle. Ozan, souricette des champs, se lassait de sentir le parfum envoûtant de ces fleurs de printemps, que les hommes cultivaient pour les grandes usines près des villes. Elle savait en écoutant les chants des cueilleuses de fleurs qu’une autre vie existait, ailleurs, là où disparaissait le train. Un jour, je partirai avec les roses et j’irai voir, moi aussi, cet autre monde, se disait-elle. Ozan se mit à rêver.